Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

1 février 2016 1 01 /02 /février /2016 16:07

Le dernier jour de l'année dernière ma Mamie s'est envolée pour le pays des poneys multicolores, comme dirait un bloggeur autrement plus influent que moi. 2015 l'avait sûrement définitivement épuisée, alors elle est partie.

Elle était âgée, elle a eu une bonne vie bien remplie. Oui, c'était dans l'ordre des choses, oui, j'avais de la chance de l'avoir encore. Ca c'est ce que j'ai le plus entendu "bon ben on va pas pleurer hein?". Mais pourquoi pas? On a le droit d'être triste seulement quand quelqu'un meurt "trop tôt"?

Je l'aimais cette mamie, alors si, j'ai quand même un peu pleuré.

Ce n'était pas une Mamie Nova qui tricote au coin du feu et fait des gâteaux pour ses petits-enfants. Enfin si, elle tricotait beaucoup: de la layette toute biscornue mais que les bébés adoraient, bizarrement. Des couvertures improbables qui devenaient leurs doudous préférés.

Elle a eu 8 enfants et pléthore de petits, arrière-petits enfants, et même un arrière-arrière petit-fils.

Veuve à 44 ans, elle s'est formée pour devenir institutrice spécialisée (en CPPN, à l'époque). Ses élèves lui disaient que leur oncle s'était tué pour la troisième fois en voiture, ou lui avouaient avoir tenté de se suicider en avalant un flacon d'Ultra-Levure? Telle Tatie Danielle, elle leur répondait "bah, c'est pas avec ça que tu y arriveras!".

C'était un personnage. Elle tirait les cartes, jouait au tarot jusqu'à pas d'heure, adorait l'opéra et le chantait (mal). Elle buvait du Champagne comme de l'eau gazeuse et fumait de longues cigarettes mentholées. Ses amours étaient tumultueuses. C'était une vraie couguar avant l'heure, qui se tapait des petits "jeunes" de 50 balais. A la naissance de Fille Aînée, elle avait déjà 75 ans. Elle est descendue toute seule en voiture de La Rochelle nous rendre visite à la maternité. Elle était pomponnée, comme toujours, maquillée, mise en plis impeccable, bijoux voyants et vêtements colorés. Je crois que jusqu'à ses 85 ans elle est allée chez le coiffeur deux fois par semaine.

Le maquillage de Mamie, c'était une cérémonie qu'aucune de ses petites-filles ne voulait manquer. On s'asseyait toutes autour de la table et on la regardait ouvrir son vanity (mot que j'ai découvert grâce à elle). Et c'était parti! Fond de teint en couche épaisse, blush-crème, ombre à paupière verte, mascara, rouge à lèvres...Cristina Cordula en aurait craqué son slaïpe. Ensuite elle se crêpait les cheveux et se faisait les ongles. Multicolores, parfois. Certaines de nous, mauvâââises, disaient alors "Mamie, tu l'assois à une table devant une feuille de papier, tu lui donnes une petite tape derrière la tête et sa figure tombe sur la feuille!".Ou bien " tu l'embrasses, tu étales, tu es maquillée". On l'imaginait aussi se balançant un sein après l'autre derrière l'épaule l'été sur la plage afin de s'étaler de la crème solaire pour un bronzage intégral. On était salopes, un peu, mais jamais méchantes. Certains de mes cousins, à qui elle avait dû remonter les bretelles, ont essayé d'attenter à ses jours (ils étaient petits) en déposant dans son lit un couteau...à beurre. Quand elle l'a su elle a juste dit que ç'aurait été plus efficace avec un grand couteau de boucher. On allait sonner chez ses voisins et on courait se réfugier chez elle. Quand ils venaient se plaindre elle prenait notre défense "mais non, mes petits-enfants ne font certainement pas ce genre de bêtises!" et après elle nous sonnait les cloches (un peu). Personnellement je lui ai fait livrer (paiement à la réception) un rameur, alors qu'elle devait avoir au moins 70 ans. Le hasard a voulu que je sois chez elle le jour où elle l'a reçu. Elle criait au livreur de repartir, qu'elle n'avait jamais commandé ça, que c'était sûrement une blague et qu'elle ne paierait pas. Je n'en menais pas large. Avec ma chère et adorée cousine A-L, complice de bien des conneries, on lui demandait innocemment de nous expliquer certains mots, comme fellation. Elle le faisait, et puis elle nous regardait d'un air soupçonneux: "vous le saviez hein, petites chamelles!"

Elle a eu un temps au mur de sa chambre un grand poster de Garou et dans ses toilettes Vanessa Paradis période Maxou.

C'était aussi une mamie qui, quand je venais aux Francofolies, proposait "on se retrouve après ton concert sur le port et on mange une glace, ça te dit?" Oh que oui, ça me disait! Je racontais le concert et elle matait les "beaux mecs" alentour. Pour moi et pour elle.

Quand elle est venue se faire opérer à Bordeaux en 93, j'ai passé une excellente soirée en sa compagnie à la clinique. Elle était encore un peu dans le coaltar après l'anesthésie et elle m'a demandé de lui lire "Un Long Dimanche De Fiançailles" qu'elle avait apporté. Je suis restée jusqu'à 23 heures, à lire tranquillement. Elle m'écoutait.

Ce livre de Sébastien Japrisot, c'est la seule chose que j'ai demandé à récupérer. Il est chez moi maintenant, et je vais le relire, quand je serai prête. Ce sera toujours une connexion entre nous.

Voilà. C'était ma mamie Y, et je suis bien contente de l'avoir connue.

Partager cet article

Repost 0
Published by Nanou
commenter cet article

commentaires

Nanou 04/02/2016 03:01

Tu as tout dit mon ODLE.

ODLE 03/02/2016 18:43

Comme je te l'ai dit je trouve ce genre de réflexions absurde. Dire qu'elle a eu une belle vie c'est plus joli et c'est vrai. Une grand mère est quelqu'un qui a fait partie de ta vie entière, de l'enfance à l'âge adulte, et tout ce que tu ne partageras plus avec elle sera toujours comme un grand vide. En plus elle avait l'air rock'n'roll. T'as eu de la chance de l'avoir connue, oui.

Articles Récents

Liens