Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

1 avril 2012 7 01 /04 /avril /2012 17:18

Je l'ai fait! Mise au défi par Corine et Nine, je n'ai rien posté de tout le mois de mars. Bravo moi.

 

Donc je reprends là où on en était restés. Fille Aînée a eu son histoire, Fille Cadette mérite la sienne.

 

Environ trois ans après l'arrivée de la "grande"on s'est dits qu'on allait mettre un petit deuxième en route. Mais ô merdasse, après plusieurs mois de tentative(s), rien. On décide alors de reporter un peu le projet, surtout que la boîte de l'Homme vient de fermer et qu'on est tous les deux au chômage. Sauf qu'à notre insu le dernier coup a été le bon (comme avec Paic, une seule goutte a suffi) et la ch'tiotte est déjà en route. Je ne m'en apercevrai qu'à trois mois de grossesse. Trois mois sans symptômes et avec règles. Comme quoi le déni de grossesse ça doit exister. Je vivrai dès lors la peur au ventre. Peur de l'hémorragie qui a suivi mon premier accouchement. Pour tout dire je suis persuadée que ce coup-ci je vais mourir. Ca n'est donc pas un moment très serein. Je ne prends que 7 kilos, mais tout dans le bide, ce qui me vaut une sciatique terrible et une faiblesse généralisée. Au lieu de me réjouir, je redoute la naissance. Evidemment, j'ai tourné le dos à l'hôpital et suis suivie dans une clinique.

Et puis donc, quelques semaines à peine avant le terme, je rencontre ma sage-femme, qui me dit ce qui s'est passé quatre ans plus tôt et m'explique quoi faire. L'obstétricienne me rassure et je commence alors à envisager un avenir un peu plus radieux (un avenir tout court) avec ma petite famille.

 

La naissance est prévue pour le 8 janvier 2001.C'est donc l'esprit  tranquille que je me mets au lit le 16 décembre 2000. Je suis réveillée par les eaux  vers 5 heures du matin.  Immédiatement suivies par des contractions extrêmement douloureuses et quasi continues. Je secoue l'Homme (qui ronfle comme un sonneur, pas du tout gêné par l'humidité ambiante) et m'habille avec difficulté pendant qu'il se fait un café et fume une clope. Quand je le vois commencer à lire l'Equipe avec son café alors que j'ai littéralement la gamine entre les jambes, je pousse ma gueulante. En voiture, et on grille tous les putains de feux. A la clinique je veux aller faire pipi mais Marie-Evelyne, l'aide-soignante venue des îles, me demande avec son charmant accent si je veux  faire la petite dans les toilettes. Euh, finalement non. Direction la salle de travail. On attend ma sage-femme et je souffre. A 7h45, entrée de l'anésthesiste qui m'engueule parce que je n'ai pas répondu àson "bonjour". Essaie de parler en plein milieu d'une contraction Ducon! Je lui fais remarquer que la péridurale n'est plus nécessaire puisque la naissance est vraiment imminente, mais il feint la surdité et m'intime l'ordre de "faire le dos rond" pour pouvoir me piquer. Faire le dos rond avec un énorme bide et traversée de contractions, mais bien sûr! Il gueule cet e****é, moi aussi. De toutes façons j'en veux pas de sa foutue piqûre! Marie-Evelyne prend ma défense (chère Marie-Evelyne) mais il s'en tamponne le salaud, et me pique. Génial. Maureen naît à 8 heures pile, soit 10 minutes après l'anésthesie (inutile de préciser qu'on s'est plaints de ce con qui apparemment n'en était pas à son premier abus. Il était en tarif de nuit jusqu'à 8h00, d'où son empressement. 1000 Francs l'anésthesie injustifiée et totalement inutile, ça pique le cul, c'est le cas de le dire).

 

  Il faut me faire des soins (délivrance artificielle, bon ça c'est pas hyper fun_surtout les jours suivants, quand l'infirmière vient faire de vigoureux massages internes de l'utérus pour raffermir les tissus). Je ne vois donc pas ma fille tout de suite. Elle passe ses premières minutes avec son père qui suit tous les examens: mesures, pesée, tests divers et  bain. Et puis on nous installe tous les trois dans une chambre et on nous laisse tranquilles toute la journée. Elle est toute menue, un peu fragile et très calme. Elle le restera longtemps. Elle est née avec trois semaines d'avance, elle a décidé de récupérer. Elle a froid? La puéricultrice demande à l'Homme de lui enfiler son gros pull de laine. Une chaussette sur la tête et roule ma poule! Tout me paraît simple et calme ce jour-là. Le soir Fille Aînée vient rencontrer sa petite soeur, c'est bien.

 

59041_129571600423196_100001110694010_160870_1931534_n.jpg

Première rencontre au sommet entre mes deux bébés.

 

Je réalise qu'on peut avoir un bébé et se sentir bien. Bien sûr j'ai (presque) neuf mois de grossesse et la fatigue de la naissance à encaisser, mais quel changement par rapport au premier accouchement catastrophique! Et puis c'est une deuxième, ça y fait peut-être. On est déjà des parents, on est plus cools.

 

Quoiqu'il en soit tout sera différent. Je ne le sais pas encore, mais  Fille Cadette et moi sommes au début d'une histoire d'amour totale, à la fois douce et ravageuse,  plus forte que tout ce que j'aurais pu imaginer.


62531_135572159823140_100001110694010_189411_7856938_n.jpg

Toute petite, plein de cheveux, la peau douce et d'un calme olympien. Je suis amoureuse.

 

SAM_1984.JPG

Le papa aussi.

 

SAM_1991.JPG

Et la grande soeur se fend la poire!

 

 

La suite avant la fin du mois les droughies! 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Nanou
commenter cet article

commentaires

Nanou 06/04/2012 01:49


Ah, c'est une idée à creuser. Quelle popularité, cette SG!!!

nine 05/04/2012 20:40


SG pourrait-elle mettre sa cape de SP (SuperPipolesque) pendant l'ete ? en general ils se bousculent pour montrer leurs fesses sur les plages de la planete et y a du lourd !


 


PS moi j'adore les photos des papas avec leur bebe

Nanou 05/04/2012 15:45


A Pellegrin sur ce coup pour moi ils ont vraiment été au-dessous de tout,mais je ne veux pas généraliser. Et puis le lendemain de mon 1er accouchement, quand
il a fallu hospitaliser la petite, l'Hôpital des Enfants était tout proche, donc question sécurité c'est vrai que c'est bien.


SG, ah, elle se morfond en attendant un évènement royal ou princier...

Armelle 05/04/2012 10:58


Moi qui avais choisi Pellegrin par "sécurité", j'ai eu la chance de ne pas connaître les mêmes problèmes que toi ... tout s'est passé comme sur des roulettes. La sage femme s'est juste planté de
nom de famille sur le bracelet de la petiote (ha ha, hum)


J'aime bien le franc parler de tes derniers articles.


Et sinon, à quand le retour de Super Gothesque, hein, hein ??

Nanou 04/04/2012 20:58


Alors je te jure: la 1ère fois je n'ai strictement RIEN senti. L'hémorragie après c'était un accident de parcours. Et pour la deuxième j'ai eu mal disons,
une heure. Rien d'insurmontable, vraiment.

Articles Récents

Liens