Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

11 décembre 2010 6 11 /12 /décembre /2010 02:36

Corollaire à mon billet précédent, j'ai vu lors de mon récent (et hebdomadaire) passage à l'espace livres-CD-DVD-multimedia de mon bled que "Sukkwan Island" de David Vann avait été élu prix Medicis étranger 2010.

Ce bouquin, je l'ai lu il y a quelques mois, sur les conseils de mon père. Et j'ai pas plus aimé que ça. Bizarrement avec mon père on s'échange pas mal d'idées de lecture mais généralement nos goûts diffèrent. Il est très fan de Justine Lévy et Samuel Benchétrit, moi pas du tout. Il avait été emballé l'an dernier par "Le Baby-Sitter" de Jean-Philippe Blondel, et moi ça m'a presque gonflée. On est d'accord sur Douglas Kennedy: les récits de voyage sont assez bons, le reste c'est vraiment pour quand on a rien d'autre à se mettre sous la dent.

 

Bref. "Sukkwan Island" c'est une sorte d'"Into The Wild" à deux, pour faire un (gros) raccourci: un père et son fils se retirent dans une "cabin" sur une île en Alaska, loin de tout, pour y passer un hiver style "vous allez voir de quel bois on se chauffe". Et effectivemment on voit:  la vie à la dure, l'isolement, la solitude, les relations tendues dès le départ qui se tendent encore, la  folie "douce" de l'un et puis...Ca finit mal, évidemment. Mais ça hélas on le sent dès les toutes premières pages, et puis je sais pas, ça manque d'élan.

Enfin j'aurais pu le mettre dans mes 15 quand même. Eventuellement.

 

 

J'ai vu "Into the Wild" à la télé cette semaine. Enfin, une grande partie (j'ai loupé le début). Bon, les paysages sont splendides et j'ai revu avec émotion des endroits que j'avais découverts lors du voyage en famille dans le wild wild west en 82, so long ago. Il faut absolument que je voie le film en entier pour pouvoir réellement me faire une opinion mais a priori je n'ai pas été emballée. Là aussi la fin tragique est tellement "obligatoire"... et surtout je ne peux pas supporter Emile Hirsch. C'est physique, j'ai envie de le tarter. Je sais que c'est bête mais ça se contrôle pas.Je vais louer le film et je réviserai peut-être mon jugement après. Mais j'en doute, franchement.

 

Et à propos de l'espace livres-CD-DVD etc. cité plus haut, il s'agit bel et bien de l'Espace Culturel du centre  Marcel-Eric Leclerc du coin et, même pas honte, c'est plutôt un endroit que j'aime bien. L'Homme bosse à Leclerc, O.K. Mais ça n'a rien à voir. Déjà je ne fais jamais mes courses là-bas. On n'a même pas un petit pourcentage alors à quoi bon traîner des heures dans un hyper gigantesque où je me perds en 2 secondes et où je dois faire appeler l'Homme pour qu'il vienne me récupérer en larmes à l'accueil avec sa grosse sucette? Allons...

Non, mais sérieux les gars, l'Espace Cul en question vaut bien l'Agitateur de Tendances depuis 1963 ou le Virgin Megasboub qui, déjà, sont loin de chez moi au contraire de l'E C. J'y ai toujours trouvé les livres, disques ou DVD que je cherchais (au pire on me les commandait), et leur rayon jeux vidéo, ordis et autres convient à l'Homme et aux filles (j'avoue que je ne suis personnellement pas très cliente de ces denrées là). Les vendeurs savent généralement de quoi ils parlent (genre ils ont lu plus d'un livre dans leur vie, et c'était pas "100 propositions pour sauver le football français" distribué récemment avec l'Equipe Mag. Je le sais parce que... Oh, laissez tomber). Ils sont donc plutôt compétents et, chose que j'apprécie particulièrement, certains bouquins sont accompagnés de petites fiches de lectures rédigées par leurs soins, ce qui est toujours instructif. Comme quoi même en région, comme dirait NicMo, on peut se culturer sans trop faire d'effort.

 

 Je vous laisse à vos livres, vos films et votre musique, mes droughies.

 

 

Bonne culture! 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Nanou
commenter cet article

commentaires

jp 18/01/2011 08:06



juste un point à préciser: "Into the Wild" la fin "tragique obligatoire", euh...évidemment, vu que c'est une biographie ( vous rapporter au livre dont le film est tiré). Le mec est mort comme ça,
point. Il n'y a pas de "tragique obligatoire".



Nanou 13/12/2010 19:06



@ Tagada: mais aussi, faut aller dans une boutique de téléphonie pour ça, et alors tout devient facile (:-D


@ Nine: c'est une bonne idée, je retiens! Juste un peu peur de trouver des crottes de nez collées sur les pages mais c'est le risque!



nine 13/12/2010 12:02



ah et puis aussi dans un souci de décroissance/compactage/économie (chacun sa technique hein), j'achète aussi des bouquins/cd d'occase, que ce soit sur Laféministetopless ou Thegoodcorner



tagada 13/12/2010 04:55



moi je fais tout comme la nine....c'est mon idole


pis j'ai un peu de mal a aller a pieds dans les autres endroits cul, alors que la , c'est livre...


l'ete dernier j'ai ete a l'espace cul de leclerc, pour m'acheter un tel, quelle peripetie pour avoir juste un tel qui telephone sans te faire le cafe....


pis il passait que dans le cimetiere, au moins j'etais pas derangee..



Nanou 12/12/2010 21:18



@ Betty: bon, je me sens moins seule.


@ Nine:  je suis aussi cliente de lacavalièreauxseinsnus.com. Mais quand on a envie de se balader dans les rayons, quand on veut feuilleter, qu'on
hésite, le Centre Cul est O.K. Dès que j'aurai vu "ITW" en entier j'y reviendrai, je pense.



Articles Récents

Liens