Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

21 mai 2011 6 21 /05 /mai /2011 18:46

Il y a quelques semaines, ma meilleure amie Alyne et son mari sont venus de Madrid nous présenter leur fils, un adorable petit bonbon au caramel de 9 mois. Pour fêter ça on s'est fait un resto (familial heureusement) le samedi soir. Notre copine commune, S. était aussi de la partie.

Al et moi on se connaît depuis plus de 30 ans et quand je dis que c'est mon amie, I mean it. On peut ne pas se voir pendant des mois, voire des années et en deux secondes jacasser comme si on s'était quittées la veille. On se p arle (Textos ou téléphone) quasiment chaque semaine, on se dit qu'on s'aime, et on se dit aussi quand on s'énerve. Si quelque chose ne va pas on s'explique franchement, on gueule un bon coup, ça purge et c'est reparti comme en 40. Mais c'est rare. On est tout à fait à l'aise l'une avec l'autre. On a vécu pas mal de choses ensemble, notamment des retrouvailles surprise à New-York (où Alyne vivait avant Madrid) qui restent un souvenir...mémorable_ pléonasme. (Alyne, si tu lis ces lignes: te quiero güayita. Et je sais que tu le sais).

 

al-_-i-017.jpg 

 Avec Alyne, 2nd avenue, 10th street, NYC octobre 92.

 

 Bref. Avec S. c'est différent. Je l'ai rencontrée au boulot en 92 bon oui ça fait quand même un bail et puis ça a collé aussi avec Alyne. Mais on est plus de très bonnes copines que des amies. Je l'aime beaucoup, c'est pas la question, mais c'est pas comme avec Al.

 

ANGLET 170 

San Sebastian, aout 2006 (on se balade ensemble, mine de rien!)

 

S. est maman d'une petite fille de 4 ans 1/2, avec qui elle vit seule et en appartement (damnède). Cette gamine est extrêmement remuante, au point que S. commence à se demander si elle n'est pas hyperactive, ce qui pour moi ne fait aucun doute. J'ai employé le mot "gamine" à dessein, consciente qu'il n'est pas très gentil, mais la petite m'agace. Non en fait elle m'énerve. Pour tout dire elle m'est insupportable. Pourtant en général j'aime les enfants, même ceux des autres (si si). Bon enfin évidemment pas autant que les miens, faut pas qu'ils me courrent trop sur la colline poilue non plus. Physiquement la petite est plutôt mignonne, ce qui est heureux parce que si en plus elle était moche je crois qu'elle passerait son temps à se faire tarter. Enfin bon, ses cheveux y sont pour beaucoup, je demande à la voir en bonnet de bain (dit la vieille salope).

 

untitled-copie-4.JPG

Je vous ai dit qu'elle était mignonne, non?

 

La première fois qu'elle est venue chez nous elle était en poussette, O.K. La deuxième fois c'était pour la galette des rois, et elle marchait tout juste. Une galette que j'avais (pauvre inconsciente que j'étais)  posée sur la table basse mais dans un plat quand même hein, on n'est pas des sales, vous croyez quoi les gars? La gamine s'en est emparée, s'est assise par terre et, la tenant à pleines mains, a croqué dedans de toutes ses (petites certes mais pointues) dents. "Haha,elle est drôle" avons-nous ri jaune. Sa mère s'est bornée à la traiter de chipie en s'esclaffant. La galette étant foutue (pâte de galette + bave +  malaxage par petits doigts = bouillie dégueu) on a dû se rabattre sur des Chocos Prince avec notre Crémant, but bordel quand même! La fois suivante elle marchait bien (courait plutôt) et a littéralement foutu en l'air la chambre de mes filles, avant de retirer sa couche pleine de merde et de la coller du côté tartiné, évidemment sur le sol. Le tout en criant sans cesse. Car cette enfant ne parle pas, elle hurle. S. était toujours d'un calme stupéfiant, pouffant juste un "oh, celle-là, j'ai du mal à la tenir" un peu gêné. La troisième fois elle est partie dans la maison comme une tornade, a cassé un photophore et s'est brûlé (légèrement dommage) le pied sur l'une des bougies. Bien fait pour sa petite gueule.Ensuite elle a eu faim, puis mal au ventre puis soif puis envie de jouer au ballon dans la maison, ce qu'elle a commencé à faire jusqu'à ce que je la chope entre quat-z-yeux et lui siffle comme un serpent venimeux "tu arrêtes ça i-mmé-dia-te-ment". Mon ton a dû être convaincant parce qu'elle a obtempéré et d'ailleurs depuis j'ai régulièrement recours à ce moyen de coercition. Elle n'a absolument pas l'air traumatisé, au contraire même, c'est sans doute ce qui lui manque, un peu d'autorité et un soupçon de menace de temps en temps.

Récemment donc apéro à la maison puis resto. J'avais prévu le coup et mis les verres hors de la portée du mini démon, mais par je ne sais quelle aberration j'avais laissé les pistaches sur la coffee table. Ni une ni deux, la petite garce a commencé à jeter méthodiquement les noix au sol puis à les écraser d'un coup de talon. Je l'aurais giflée, là, devant tout le monde. Ensuite elle a renversé son Coca sur le canapé puis a eu envie d'une pomme. L'aurait-elle réclamée? Non. Elle s'est servie, a croqué dans le premier fruit venu pour illico recracher sa bouchée, toujours par terre. Sa mère ne mouftant pas j'ai  fait usage de mon regard-qui-tue. Départ pour le restaurant, elle a voulu monter avec nous. J'ai eu beau menacer l'Homme "non, on ne prend pas l'Antéchrist dans notre bagnole", impossible d'y couper. A peine avions-nous démarré qu'elle a déclaré "moi je suis malade en voiture". Putain de merde. Je me suis retournée et lui ai dit fermement "NON". Ca a fonctionné. Mais une fois arrivés au resto ce fut la foire au slip. Rien ne lui plaisait, ni à boire, ni à manger, elle passait son temps à se lever, à courir et à s'asseoir à d'autres tables (!) Les deux fois où l'Homme est sorti pour cloper et où exceptionnellement, je l'en ai béni il l'a emmenée, histoire de nous permettre, ainsi qu'aux autres dîneurs qui seraient restés chez eux s'ils avaient su de souffler un peu. Elle était insolente avec la serveuse (à quatre ans et demi!) et a même perturbé le service en lui pinçant les fesses et lui dénouant son tablier. J'ai cru que j'allais mourir de honte. Mais l'apothéose a eu lieu lorsque la musique signalant un anniversaire a démarré. Elle a détalé comme un V2 (suivie par Fille Cadette que j'avais chargée de "cadrer" comme elle pouvait le monstre) a trouvé la table au gâteau, et là elle a carrément trempé son doigt dans celui-ci, le rendant immangeable et gâchant le moment du petit dont c'était la fête. Elle a d'ailleurs tellement monopolisé l'attention que nous n'avons pas pu profiter comme on l'aurait voulu du mignon et sage bébé d'Alyne et E. 

Inutile de dire qu'on était tous très soulagés une fois l'addition réglée. Sur le parking, S. m'a regardée avec des yeux un peu fous (j'ai pensé au sketch de Florence Foresti) et m'a avoué: "parfois, et j'ai l'impression d'être une mauvaise mère en disant ça,  je peux plus la supporter. Tous les jours, tous les jours tu m'entends? (m'agrippant le bras) je lui demande de me laisser mon espace vital 5 minutes, le temps de boire mon café. Et tous les jours elle renverse mon café..." J'ai de la peine pour S. évidemment. Et je l'admire, parce que je sais qu'elle adore sa fille et que c'est une excellente mère, juste totalement dépassée par les évènements. J'ai aussi de la peine pour la petite, qui manque sans doute d'une référence masculine. En tout cas lui imposer certaines règles ne serait pas du luxe. D'accord, nous on était deux, avec l'Homme, mais nos filles ne se sont jamais comportées de cette façon, et si elles l'avaient fait on y aurait mis le holà rapidement. Jamais je n'aurais supporté des enfants aussi...mal élevés. 

Etre cool, c'est bien, avoir voulu un enfant au point de tout lui passer, je peux le concevoir, mais il y a quand même des limites, ne serait-ce que le respect des autres, à définir.

 

Quoi, MOI, vieille conne?

Partager cet article

Repost 0
Published by Nanou
commenter cet article

commentaires

Nanou 29/05/2011 02:30



Alors déjà merci de me lire avec tant d'attention et d'implication personnelle (:-) Et merci à Femme et à toi d'oser dire tout haut ce qui me démange
souvent tout bas avec cette monstresse.


AVISSE! Aujourd'hui 29/05 la bougresse fête son anniversaire dans un parc municipal très connu de Bordeaux. Si vous êtes dans le coin rebroussez chemin! Oui,
sa mère DOIT organiser ses anniversaires (goûter, cadeaux et tout) à l'extérieur, sinon il faudrait brûler son appart ensuite. Pourvu que le parc résiste!



Steph.C 28/05/2011 18:43
















Oh putain !!! Je viens de lire ta prose (à haute voix façon Actor's studio, avec le ton, les mimes, et tout et tout) à Femme, et ... comment dire ?



Elle n'en est pas reviendue !!



Les yeux comme des calots proches de l'exorbitance spontanée, de tant d'atterrement ! 



Avec une voix proche de celle d'Arletty en pleine forme : "Tu verrais moi ! Les tartes qu'elle mangerait dans la tronche, la môme !"



...



C'est ça !!!



(J’aurais opté pour des mots plus, disons, diplomatiques, mais l’idée est assez bien résumée ma foi)


;)






Nanou 27/05/2011 17:11



Oui, on peut aussi dire ça comme ça!



les cafards 27/05/2011 14:14



on dirait qu'il y a des baffes qui se perdent en route



Nanou 26/05/2011 16:10



Ton point de vue est aussi valable que n'importe quel autre. Le gros problème c'est que certains parents ont l'air de trouver merveilleux et normal
tout ce que font leurs enfants. Il y en a plus qu'on croit! Ils rigolent et sont même fiers d'avoir engendré des rejetons libres comme le vent et affranchis des conventions. Moi je suis
old school mais ces "nouveaux parents" sont de plus en plus nombreux.



Articles Récents

Liens